L'affaire a mis onze ans avant d'arriver devant la justice : le tribunal correctionnel de Lyon a reconnu coupables de "blessures involontaires" deux policiers, condamnés à la prison avec sursis pour avoir lancé la grenade de désencerclement qui a fait perdre un œil à une passante en 2017 à Grenoble...

 

En lire plus sur France Bleu.